Chez Bartolo
"Un petit coin de Naples au coeur de Paris"

LA TOUTE PREMIÈRE PIZZERIA PARISIENNE

Chez Bartolo est la première pizzeria ouverte à Paris, en 1950, par le Napolitain Bartolo Memola. C’est Aurélie Carron, sa petite-fille, qui en tient les rênes depuis deux ans. Sous sa houlette, cette véritable institution germanopratine retrouve son aura des débuts.

Ce qui a fait le succès de Chez Bartolo dès son ouverture ?
Une cuisine authentique et la pizza traditionnelle cuite au feu de bois que l’on déguste dans une atmosphère familiale et conviviale car chez les Memola, l’amour de la cuisine napolitaine se partage sans modération !

L’AUTHENTIQUE PIZZA AU FEU DE BOIS

A Naples, la pizza est plus qu’un plat régional que l’on savoure en famille ou entre amis. Elle est un véritable héritage culturel dont les Napolitains sont fiers car ce met internationalement connu et reconnu est né là-bas. Fidèle à cet héritage, Chez Bartolo ne propose que des pizzas aux recettes authentiques.

A la carte, pas de pizzas revisitées pour être mises au goût de jour, mais la qualité d’une pâte préparée et laissé reposer dans le respect de la tradition. Et bien sûr, le geste du pizzaïolo, le « Maestro » comme le nomme à Naples. Quant à la cuisson, elle est l’ultime étape pour une pizza à la pâte ferme et légèrement croquante. Et Chez Bartolo, c’est dans le four à bois, arrivé tout droit de Naples en 1950, que cela se passe !

UNE CUISINE PRÉPARÉE COMME À LA MAISON

Chez Bartolo, les effluves des saveurs méditerranéennes s’échappent de la cuisine, et de l’imposant four à bois qui trône au cœur du restaurant et réchauffe la salle depuis 1950. Quels que soient les mets proposés à la carte, ils sont cuisinés selon les recettes de la famille Memola, dont Aurélie Carron est la garante... grandie devant les fourneaux de ses grands-parents et tantes, elle connait chaque assaisonnement et chaque saveur de la généreuse cuisine napolitaine.

UNE CARTE QUI NOUS PLONGE AU CŒUR DE L’ITALIE

A la lecture de la carte de Chez Bartolo, on comprend vite qu’il ne s’agit pas seulement d’une pizzeria mais que c’est toute la gastronomie napolitaine qui est à l’honneur.

Les incontournables pâtes, cuites « al dente » et leurs sauces aux noms italiens, tout comme les produits de la mer et les viandes sont une véritable invitation au voyage à la simple lecture des énoncés.

 

DES PRODUITS FRAIS, DU TERROIR, CUISINÉS CHAQUE JOUR

Bien sûr, Chez Bartolo tout est préparé à la minute. Ne cherchez pas de micro-onde en cuisine, il n’y en a pas ! Les produits frais, cuisinés, sont triés sur le volet et la plupart sont des produits DOC, à l’huile d’olive en passant par le Gorgonzola, le jambon de San Daniele, ou encore le Limoncello di Sorrento.

La carte des vins, quant à elle, est une ode au terroir italien et en grande partie napolitain. La sélection est courte, mais les vins proposés sont rares à Paris. Aurélie Carron connaît les domaines dont elle sélectionne les vins, comme ce Taurasi, un cru de Campanie (49 euros la bouteille), un vin renommé à Naples, qu’elle aime faire découvrir aux Parisiens.

LA BELLE HISTOIRE CONTINUE...

Si la pizza est devenue un standard culinaire, Bartolo Memola y a sans aucun doute contribué activement ! Tandis que son épouse tient les Trois Canettes, restaurant ouvrier depuis 1927 devenu rendez-vous incontournable des écrivains, peintres et artistes parisiens, Bartolo décide de faire connaître à ses amis sa cuisine natale. La pizza n’est alors connue qu’à Marseille. Il fait venir un four à pizza et ouvre Chez Bartolo. Dès le premier soir le restaurant fait salle comble et ne désemplira. La famille Bartolo recevait régulièrement des figures emblématiques tels que le peintre Man Ray, le peintre et sculpteur Alberto Giacometti, le volcanologue Haroum Tazieff ou encore la fondatrice du prix Médicis, Gala Barbisan. Ils aiment la chaleur et la générosité de Bartolo et se régalent des véritables pizzas napolitaines.

Par la suite il aidera ses pizzaïolos à se « lancer à leur compte ». C’est ainsi que Saint Germain devient célèbre pour ses pizzerias.

Aujourd’hui, Aurélie Carron Memola, sa petite-fille, poursuit la tradition familiale. Les clients fidèles, français et internationaux, sont heureux de retrouver avec elle l’âme des lieux, où règnent chaleur et bonne humeur. Mais elle veille surtout à ce que chaque assiette servie soit aussi savoureuse et généreuse que celles qu’elle déguste en famille à Naples. Sous son impulsion, Chez Bartolo retrouve son rayonnement des débuts.